Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
©KAZUHIRO NOGI / AFP

Justice

Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois

Carlos Ghosn et son épouse Carole Ghosn ont pu échanger quelques mots par l'intermédiaire d'un système de vidéoconférence. Cette discussion a été supervisée sous le contrôle des avocats japonais de l'ancien-PDG de Renault-Nissan.

Carlos Ghosn et son épouse Carole Ghosn n'avaient pas pu se voir ni parler depuis le début du mois d'avril. Carlos Ghosn et sa compagne Carole ont enfin pu se parler à distance, le vendredi 22 novembre, pour la première fois en sept mois. 

Les conditions du dialogue étaient imposées par un juge japonais, selon une personne de son équipe de communication.

 L'ancien PDG de Renault-Nissan est assigné à résidence à Tokyo depuis sa deuxième libération sous caution, le 25 avril. Il est toujours dans l'attente de son procès qui n'aura pas lieu avant le printemps.

Selon des informations de Franceinfo, le couple a pu échanger quelques mots entre 12h30 et 13h30, heure japonaise, par l'intermédiaire d'un système de vidéoconférence. 

Cette étape s'est déroulée sous le contrôle des avocats japonais de Carlos Ghosn. 

La justice japonaise avait décidé cette semaine, après une septième demande transmise par les avocats le 19 novembre, d'autoriser le couple à pouvoir enfin se parler. 

Dans cette conversation, certains sujets ne pouvaient pas être abordés. Le contenu de ces échanges sera transmis au juge et aux procureurs. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !