Canal+ met fin aux "Guignols de l'info" après 30 ans de diffusion | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Canal+ met fin aux "Guignols de l'info" après 30 ans de diffusion
©JOEL SAGET / AFP

La mise à mort de l'esprit canal ?

Canal+ met fin aux "Guignols de l'info" après 30 ans de diffusion

La direction de Canal+ a annoncé la fin de son programme culte, " Les Guignols de l'info".

Canal + a expliqué "lors d’un comité d’entreprise (CE) qu’il n’y aurait pas de trentième saison pour l’émission satirique", selon des informations de la rédaction Les Jours. Le site dévoilé que les équipes de l'émission ont été informées de ce séisme et "envisagent désormais de se mettre en grève".

Cette émission satirique est diffusée depuis 1988. A l'origine, l'émission s'intitulait "Les Arènes de l'info". 
Le programme emblématique de "l'esprit canal" passait à la moulinette les travers de la société française, des hommes politiques, des personnalités du monde de la télévision, du sport et de la culture. 
L'émission avait déjà failli disparaître lors de la rentrée 2015. Le départ des auteurs de la première heure, dles comédiens assurant le doublage et les changements récents ont malheureusement accéléré la descente aux enfers du programme sous l'ère Bolloré. 
L'heure de gloire des "Guignols de l'info" dans les années 1990 et 2000 a permis de populariser les marionnettes de Patrick Poivre D'Arvor, de Jacques Chirac, de Johnny Hallyday, de Nicolas Sarkozy, de Richard Virenque, de Sylvester Stallone, de Jean-Pierre Papin, de Bernard Tapie ou même d'Oussama Ben Laden. Les répliques cultes de ces personnages de cire sont encore dans toutes les mémoires. 
L'émission satirique et humoristique avait même été "accuseé" de fausser l'élection de Jacques Chirac et d'avoir contribuer à sa popularité à travers le slogan "Mangez des pommes" ou le personnage de Super Menteur. 
Yves Lecoq s'est confié à l'AFP sur la fin des "Guignols de l'info". 
"On s’en doutait, il y avait des bruits, des démissions. J’ai des rendez-vous la semaine prochaine pour des enregistrements des Guignols. J’attends que l’on me dise ce qui va se passer". 
Le comédien, l'imitateur et le doubleur s'est également confié à la rédaction de France Info :
"On fait partie des éléments qui coûtaient très chers à la chaîne et qu'il fallait évacuer. Ce n'est pas une surprise mais c'est quand même un petit pincement parce que c'est 30 ans de bons et loyaux services qui laissent de bonnes marques."
En 2016, l’émission, programmée à 21 heures, était suivie par 565 000 personnes en moyenne avant de passer à seulement 400 000 téléspectateurs fin 2016.
L'arrivée de Vincent Bolloré a entraîné le départ de nombreux membres de l'équipe historique comme les auteurs des scénettes Julien Hervé, Philippe Mechelen, Lionel Dutemple et Benjamin Morgaine en juillet 2015. Yves Le Rolland, le producteur historique est parti en 2016. Les doubleurs Daniel Herzog et Thierry Garcia ont été poussés vers la sortie également. 
Une page se tourne donc pour les amateurs des "Guignols de l'info" qui voient disparaître ce programme culte. 
Les amateurs d'humour et de l'esprit canal peuvent fort heureusement se rabattre sur l'émission "Groland" de Jules-Edouard Moustic (Christian Borde), Benoît Delépine (Mickael Kael), Gustave Kervern et Francis Kuntz, malgré la disparition déchirante de leur président, le comédien Christophe Salengro (le 30 mars dernier). 
L'ancien membre des Nuls, Alain Chabat, vient également de relancer le jeu culte de Canal+ (le "Burger Quiz") sur TMC et réalise d'ailleurs de très belles audiences sur la TNT.
Reste à savoir si une autre émission avec des marionnettes prendra le relais des "Guignols de l'info". 
Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !