Café : boire 5 tasses par jour favorise la prise de poids | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Boire trop de café augmente le risque de surpoids.
Boire trop de café augmente le risque de surpoids.
©Reuters

Espresso

Café : boire 5 tasses par jour favorise la prise de poids

Une étude australienne publiée dans le "Journal of Agricultural and Food Chemistry" assure qu'une trop grande consommation de café augmente le risque d'obésité.

Le débat sur les bienfaits et méfaits du café sur la santé fait rage. Mais une nouvelle étude australienne publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry fait cette fois pencher la balance en faveur de ceux qui critiquent la célèbre boisson. Le rapport assure en effet qu'un excès de caféine – soit dès cinq tasses de café par jour – pourrait favoriser les risques de diabète, mais aussi de surpoids voire d'obésité.

Les chercheurs australiens remettent donc en question les précédentes études assurant que le polyphénol, substance présente dans le café, profite aux cellules, notamment en augmentant leur sensibilité à l'insuline, mais également en limitant l'hypertension et en diminuant l'accumulation de gras.

Les scientifiques expliquent ainsi que passé un certain seuil, les bienfaits du polyphénol ne se font plus sentir et s'inversent même. Vance Matthews, co-auteur de l'étude et chercheur au Western Australian Institute for Medical Research, qui assure que "les effets sur la santé du café dépendent de la dose consommée. Jusqu’à trois à quatre tasses par jour, on conserve encore ce côté protecteur contre les maladies cardiovasculaires et le diabète", met donc en garde contre une surconsommation de la boisson.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont testé l'effet du café sur des souris et se sont rendus compte que lorsque les rongeurs consommaient l'équivalent de cinq à six tasses de café, elles stockaient les graisses plus facilement et arrivaient également moins facilement à réguler l'insuline dans le sang.

Lu sur Top Santé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !