Brésil-Allemagne : l'événement sportif le plus commenté de l'histoire sur Facebook et Twitter | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Brésil-Allemagne : l'événement sportif le plus commenté de l'histoire de Twitter
Brésil-Allemagne : l'événement sportif le plus commenté de l'histoire de Twitter
©

Et un, et deux, et trois, et quatre...

Brésil-Allemagne : l'événement sportif le plus commenté de l'histoire sur Facebook et Twitter

La demi-finale de la Coupe du monde de football a battu tous les records d'interaction sur les réseaux sociaux, que ce soit sur Facebook ou Twitter.

Le match opposant l'Allemagne au Brésil va rentrer dans l'histoire à plus d'un titre. Non seulement le scénario de cette rencontre a été dantesque et brisé toutes les limites de l'imaginable, mais il a également pulvérisé de nombreux records d'audience.

Les audiences à la télévision ont battu des records dans le monde entier : 10,6 millions de téléspectateurs en France (51% de part d'audience !) ont observé la déroute brésilienne sur TF1 - alors que le match débutait à 22 heures, heure française. Encore plus fort outre-Rhin : 32,57 millions de personnes ont regardé en moyenne le triomphe de la Mannschaft sur la ZDF, nouveau record absolu (le précédent record datait de la demi-finale 2010 et la défaite de l'Allemagne face à l'Espagne).

Mais les réseaux sociaux n'ont pas été en reste : 200 millions d'interactions ont été échangées sur Facebook par 66 millions de personnes, note "L'Equipe", tandis que 35,6 millions de tweets ont été émis. Pour les deux réseaux, il s'agit de records absolus mais qui pourraient être battus pour la finale de cette même Coupe du monde.

Comme le montre cette infographie publiée par Twitter et réalisée grâce à CartoDB, les échanges se sont particulièrement enflammés à partir de la formidable séquence allemande entre la 24e et la 30e minute, durant laquelle l'équipe auriverde aura encaissé quatre buts en six minutes :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !