"Géopolitique" : Bernard Guetta met fin à ses chroniques sur France Inter | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
"Géopolitique" : Bernard Guetta met fin à ses chroniques sur France Inter
©FRANCK FIFE / AFP

Une page se tourne

"Géopolitique" : Bernard Guetta met fin à ses chroniques sur France Inter

Après 27 ans de présentation, Bernard Guetta met fin à ses chroniques. Il ne sera pas présent sur les ondes de France Inter à la rentrée prochaine avec la pastille "Géopolitique".

Alors que les grilles de radio et de télévision s'achèvent en cette fin juin et après la cascade de départs annoncés chez Europe 1, les auditeurs vont être attristés par un changement majeur sur les ondes de France Inter à la rentrée prochaine. 

Bernard Guetta va en effet arrêter sa chronique "Géopolitique", débutée depuis 1991 ! Cette annonce a été dévoilée par la directrice de la station, Laurence Bloch, sur le site de France Inter. 

"Après 27 ans d'une présence quotidienne en studio, [il] va retrouver le bonheur du terrain, de l'enquête, de la découverte avec un très beau projet éditorial, projet dont nous souhaitons tous les deux qu'il ait une traduction radiophonique sur France Inter (...) Merci à toi cher Bernard pour ces 6 000 moments d'intelligence et de coeur (...) Te savoir si heureux de partir arpenter le monde et t'imaginer carnet en main et nez au vent pour sentir les vibrations de la planète empêchent la nostalgie et le regret." 

Bernard Guetta est âgé de 67 ans.Il a reçu le prestigieux Prix Albert-Londres en 1981 pour ses articles sur la crise polonaise. Bernard Guetta a débuté sa carrière au Nouvel Observateur avant de devenir correspondant au journal Le Monde dans de nombreux villes comme Moscou, Washignton, Vienne et Varsovie.

Le journaliste Bernard Guetta pourrait donc revenir avec un autre projet sur les ondes de France Inter à l'avenir, à en croire les déclarations de Laurence Bloch.  

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !