Autriche : un employé de banque perd 90 000 euros dans une rivière | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La police locale déconseille les gens de partir à la recherche des billets compte tenu du relief particulier des lieux.
La police locale déconseille les gens de partir à la recherche des billets compte tenu du relief particulier des lieux.
©

Gaffe

Autriche : un employé de banque perd 90 000 euros dans une rivière

Alors qu'il effectuait un transfert d'argent, il a laissé échapper un sac rempli de billets dans une rivière en se penchant sur son problème de pneu crevé...

Un employé de banque autrichien a perdu 90 000 euros lors d'un transfert d'argent lorsque le sac qui contenait les billets est tombé dans une rivière au moment où il tentait de résoudre un problème de pneu crevé, ont rapporté ce samedi les médias autrichiens.

Alors qu'il roulait au volant de son propre véhicule le long du Taurach, un affluent de la rivière Mur, ce convoyeur de fortune a été victime d'une crevaison. Sorti de sa voiture, il a alors malencontreusement déposé son sac rempli de billets un peu trop près du bord. Le précieux butin a alors glissé dans l'eau...

La police, les pompiers et les secouristes de haute montagne ont procédé à des recherches poussées dans la rivière, mais n'ont pour le moment réussi à récupérer que 3 000 euros. Les forces de l'ordre ont mis en garde ceux qui seraient tentés de récupérer les billets. L'environnement montagneux des lieux et les cascades qui se succèdent le long de la rivière rendent très hasardeuse un telle entreprise.

L'employé maladroit a été licencié pour ne pas avoir respecté la procédure, a indiqué la banque. La police a par ailleurs précisé ne pas avoir ouvert d'enquête criminelle.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !