Au Japon vous pouvez "louer un vieux" sur Internet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Masami Iijima Mitsui, président d'une entreprise japonaise
Masami Iijima Mitsui, président d'une entreprise japonaise
©Reuters

Japon

Au Japon vous pouvez "louer un vieux" sur Internet

Si vous vivez au Japon et que vous voulez "baptiser un hamster", boire un verre, savoir "si vous êtes moche" ou "rechercher votre chat", vous pouvez "louer un vieux".

Depuis 2012, le styliste japonais Takanobu Nishimoto s'adonne à la location de "vieux".  A 47 ans, il est considéré comme un ossan (un vieux en japonais) et s'est rendu compte à quel point les fossés intergénérationnels étaient conséquents dans l'archipel nippon. "Un jour dans le train, j’ai entendu des lycéennes rire entre elles en traitant un homme de vieux dégoutant, a-t-il raconté. Il y a un fossé entre les jeunes et les ossan, une totale incompréhension et une absence de communication […]Je voulais donc montrer aux gens qu’il existe des ossan sympas, qui encouragent les jeunes". Selon Takanobu Nishimoto, un ossan serait considéré par les jeunes, comme un homme "casse-pied et un brin pervers, dégarni, qui parle fort, sent mauvais, est arrogant et se croit important" .

Alors afin de réconcilier les différentes générations et prouver aux jeunes que les ossan sont des êtres intéressants, le styliste propose de "louer un vieux" pour un temps donné.  Le principe est simple : un ajout dans le panier en précisant la date, le lieu et l'horaire de "livraison". Au total, 1500 personnes se sont inscrites sur le site pour "louer un vieux", principalement des femmes.

"Au début, je prenais un peu les jeunes de haut, c’est aussi pour ça que les ossan ne sont pas aimés. Maintenant, je me mets à leur niveau, et j’apprends beaucoup" se souvient le créateur. "Les hommes japonais passent en général leur vie en costume-cravate. Ils n’ont pas de vie en-dehors du travail, ne prennent pas de congés, n’ont pas de loisirs ni de passe-temps: ils ne sont pas marrants" déclare-t-il, précisant que si les jeunes n'aiment pas les ossan, c'est parce que ces derniers n'aiment pas la vie. Alors vous le saurez, si vous vivez au Japon et que vous voulez "baptiser un hamster", boire un verre, "savoir si vous êtes moche" ou "rechercher votre chat", vous pouvez louer un vieux. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !