Altercation entre Jay-Z et Solange Knowles, la sœur de Beyoncé : "la famille va de l'avant" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Altercation entre Jay-Z et Solange Knowles, la sœur de Beyoncé : "la famille va de l'avant"
©Capture d'écran TMZ.com

Excuses

Altercation entre Jay-Z et Solange Knowles, la sœur de Beyoncé : "la famille va de l'avant"

La famille Knowles-Carter a publié un communiqué d'excuses suite aux images diffusées par le site TMZ. Et elle indique que "Solange n'était pas ivre".

Sur les images d'une vidéo de surveillance de plus de trois minutes publiée par le site dédié aux célébrités TMZ.com, on peut voir Solange Knowles, la sœur de Beyoncé,  interpeller et frapper Jay-Z dans un ascenseur de l'hôtel Standard de New York. Diffusée en début de semaine, cette vidéo a fait le tour du web et alimentée les journaux people. Mais ce vendredi, les personnes concernées ont tenu à présenter leurs excuses. Ainsi, dans un communiqué envoyé à l'Associated Press (AP), la famille Knowles-Carter, si elle ne donne aucune explication sur cette bagarre, assure regretter ce qu'il s'est passé.

"Il y a eu beaucoup de spéculation sur les raisons de cet incident malheureux. (...) Solange n'était pas ivre. Mais le plus important est que notre famille surmonte cela. Jay et Solange prennent chacun leur part de responsabilité pour ce qui est arrivé (...). Ils se sont présenté leurs excuses et la famille va de l'avant", explique le texte qui dément par ailleurs que Solange Knowles ait agi sous l'emprise de l'alcool ou autre. "Nous avons mis cet incident derrière nous et nous espérons que tout le monde fera de même".

Pour rappel, l'hôtel Standard a fait savoir jeudi que l'employé qui avait rendu publique la vidéo de surveillance avait été licencié.
 

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !