Adele refuse que ses titres soient diffusés lors des meetings de Donald Trump | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Adele refuse que ses titres soient diffusés lors des meetings de Donald Trump
©Reuters

Stop

Adele refuse que ses titres soient diffusés lors des meetings de Donald Trump

"Adele n'a pas donné son autorisation à l'usage de ses chansons dans des rassemblements politiques" a déclaré la porte-parle de l'artiste dans un communiqué.

Adele s'est opposée à la diffusion de ses chansons lors des meetings politiques de Donald Trump. Fan de la chanteuse qu'il a récemment vue en concert à New York, le milliardaire et candidat dans la course à l'investiture, a régulièrement diffusé le titre Rolling in the Deep lors de ses rassemblements. Lundi, à l'occasion du lancement des primaires américaines, la porte-parole de la chanteuse a fait savoir que la principale intéressée n'avait jamais donné son accord pour que ses chansons bercent des meetings politiques.

 
"Adele n'a pas donné son autorisation à l'usage de ses chansons dans des rassemblements politiques". Mais les personnalités politiques américaines ont souvent été critiquées pour diffuser des titres sans l'accord des artistes. Donald Trump a pour sa part déjà utilisé Rockin' in the Free world de Neil Young et It's the world as we know it du trio REM, suscitant l'indignation des artistes qui ne voulaient pas être associés à l'homme politique. 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !