Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion

Débat pas simple

Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"

lusieurs députés ont quitté une commission parlementaire, ce jeudi 17 septembre à l'Assemblée nationale, pour protester contre la présence d'une syndicaliste étudiante voilée, Maryam Pougetoux, parmi les personnes auditionnées. Ce sont essentiellement des députés LR qui ont réagi, mais une députée LREM Anne-Christine Lang a elle aussi décidé de partir au nom du respect de la laïcité.

Mais la laïcité était-elle en danger ? Plusieurs invités ont débatu sur ce sujet ce vendredi sur BFM Story, dont Jean-Sébastien Ferjou. Pour le directeur de la publication d'Atlantico, Maryam Pougetoux était libre de se présenter voilée car "le voile est l'expression d'une foi et d'une conviction personnelle". "Autant l'Etat doit être laïque, autant les gens qui ont une conviction religieuse ont le droit de l'exprimer et si on arrête de les écouter, on n'ira pas bien loin dans les débats démocratiques", estime-t-il.

"En revanche, je pense aussi que Mme Lang est dans son droit en exprimant sa réprobation. Le voile est d'une double nature : d'une part c'est quelque chose de privé, et d'autre part c'est aussi un objet de démonstration politique. C'est aussi un discours sur la valeur ou le statut qu'on prête aux femmes dans la société. C'est utilisé, on le sait, par les islamistes pour faire progresser leurs positions dans la société française."

A partir de 1:15:00 sur la vidéo

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !