Pakistan : elle se révolte en direct contre un mufti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

L'insoumise

Pakistan : elle se révolte en direct contre un mufti

La célèbre actrice Veena Malik s'indigne avec fracas contre les commentaires d'un religieux musulman.

Veena Malik est une star au Pakistan. Comédienne et mannequin, elle est très connue pour jouer dans une série TV à succès, produite en Inde et intitulée Big Boss. Ses idylles alimentent aussi régulièrement les gazettes indiennes.

Veena Malik a reçu, au début du mois de mars, des menaces de mort de la part de groupes talibans. Il en faut apparemment plus pour l'intimider. Sean Bonner explique sur le site Boing Boing que la jeune femme n'est pas du genre à se laisser imposer une conduite ou dicter des règles par les dignitaires religieux. Elle les met même en face de leurs propres contradictions quand ils ont des reproches à lui faire, si l'on en croit les sous-titres.

Invitée sur un plateau de télévision, elle aurait ainsi été prise à partie par un mufti qui lui aurait expliqué qu'elle couvrait le Pakistan de honte par ses comportements ou ses tenues dans la série en question. Lui n'aurait pas vu le programme mais affirmerait que toute la population partagerait son point de vue.

Indignée par ce jugement, Veena Malik se serait emportée en expliquant dans une hallucinante diatribe qu'elle respectait davantage la religion que le responsable musulman :

"J'aurais un terrible poids sur la conscience si j'avais fait quelque chose de mal. (...) Je n'ai rien fait contre la loi - que ce soit celle de l'Islam ou celle de l'Etat. Mufti Sahab, je vais répondre à vos questions.

(...) L'Islam dit que je suis responsable de mes 5 frères et sœurs et j'ai payé pour leur éducation. Aussi, laissez moi vous dire que vous n'êtes pas autorisé à peser votre regard sur moi aujourd'hui. (...) Les religieux peuvent regarder les femmes une fois mais, s'ils les regardent une deuxième fois, ils doivent être punis. Vous devriez être puni car vous n'êtes pas autorisé à me regarder de cette manière.

Aussi, si vous voulez faire quelque chose pour la gloire de l'Islam, vous avez de nombreuses opportunités. Qu'est-ce que font les hommes politiques ? Ils volent, ils soudoient, ils tuent au nom de l'Islam. Il y a beaucoup de choses à dire à ce propos. Pourquoi vous en prendre à Veena Malik ? Parce que je suis une femme ?! Parce que je suis une cible facile ?! Qu'est-ce que j'ai fait ? Est-ce que j'ai porté des vêtements plus courts que les autres actrices pakistanaises en Inde ?

Il y a plein d'autres choses dont vous devez vous préoccuper. Il y a des responsables religieux qui violent les enfants à qui ils enseignent le Coran dans les mosquées. Et bien pire encore... Le Pakistan a de nombreuses autres sources de honte que Veena Malik.

Je travaille dans le divertissement, et j'ai réalisé 10 000 actes vertueux. Puisque vous avez décidé d'instruire un procès contre moi, je demande juste que la cour rende justice. Je suis plus en colère contre vous que vous ne l'êtes contre moi. Si vous me tenez responsable, alors vous devez aussi répondre à mes questions. Mufti Sahab, il y a beaucoup de choses que vous devez rectifier dans votre propre communauté. Alors s'il vous plait, faites-le".

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !