Valérie Trierweiler assure être "plus prudente" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Déclarations

Valérie Trierweiler assure être "plus prudente"

La compagne du président François Hollande était l'invitée du Grand Journal de Canal Plus.

Valérie Trierweiler était invitée ce jeudi de l'émission du Grand Journal de Canal Plus. La compagne de François Hollande n'était pas avare de déclarations. Elle a ainsi expliqué avoir "appris à vivre avec" les rumeurs ajoutant qu'elle était devenue "plus prudente". "J'ai mis du temps à comprendre que je n'étais plus une citoyenne 'normale'. Depuis, j'ai appris et aujourd'hui je suis plus prudente".

Quant aux attaques contre sa personne, Valérie Trierweiler a assuré apprendre "à les supporter" ajoutant qu'"on apprend petit à petit. Après, c'est vrai qu'il y a des rumeurs nouvelles tous les jours. Si on lit tout ce qu'il y a sur le net, tous les jours le président et moi nous nous séparons, il paraît que j'ai un fils en prison au Canada... Vous voyez... j'ai... aucun de mes fils en prison, aucun n'est même allé au Canada".

Elle concède néanmoins avoir été touché par certaines de ces rumeurs : "C'est vrai qu'au début tout ça, ça touche et puis on apprend... pas tout à fait à en rigoler mais à vivre avec. On apprend surtout à ne plus regarder. J'ai remplacé la lecture des journaux par le sport et je vais beaucoup mieux".

Pour rappel, la compagne du président de la République était présente sur le plateau de Michel Denisot pour défendre la journée mondiale de la trisomie 21 dont elle est la marraine.

Cette apparition publique intervient par ailleurs au moment où la compagne de François Hollande fait parler d'elle au tribunal. La 17e chambre civile du Tribunal de grande instance de Paris examinait mercredi 20 mars l'assignation de la compagne du chef de l'Etat pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Elle vise les auteurs de La Frondeuse, les journalistes Alix Bouilhaguet (France 2) et Christophe Jakubyszyn, en charge du service politique de TF1-LCI, ainsi qu'Yves Derai, directeur des éditions du Moment. Cette biographie raconte les premiers pas de la journaliste au côté de son compagnon, devenu président de la République, avec l'affaire du tweet de soutien à l'adversaire de Ségolène Royal aux législatives à La Rochelle, ainsi que sa vie professionnelle, y mêlant des confidences anonymes sur son passé sentimental. Cet ouvrage lui prête une relation avec le député UMP Patrick Devedjian.

Vu sur Canal Plus

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !