Vacances à Ibiza et protocole sanitaire : Jean-Michel Blanquer, un ministre au cœur de la polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L’émission « Sens public » du 18 janvier sur Public Sénat revenait sur la polémique liée aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza et sur le protocole sanitaire dans les écoles.

« Sens public »

Vacances à Ibiza et protocole sanitaire : Jean-Michel Blanquer, un ministre au cœur de la polémique

L’édition du mardi 18 janvier de l’émission « Sens public » sur Public Sénat revenait sur la polémique liée à l’entretien accordé au Parisien par Jean-Michel Blanquer, depuis Ibiza, et dans lequel il dévoilait le nouveau protocole sanitaire dans les écoles. La réforme des services publics au cœur de la campagne présidentielle a aussi été évoquée dans cette émission.

Jean-Michel Blanquer est critiqué depuis plusieurs jours suite aux révélations de Mediapart sur l’annonce du protocole sanitaire pour les écoles alors que le ministre se trouvait en congés à Ibiza. Ce sujet a été abordé dans le cadre d’un nouveau numéro de l’émission « Sens public » sur Public Sénat.  

Le journaliste Thomas Hugues a animé le débat entre Bruno Cautrès (politologue, chercheur au CNRS et au CEVIPOF), Nicolas Domenach (éditorialiste à Challenges), Jean-Sébastien Ferjou (directeur de la publication d'Atlantico), Laetitia Krupa (éditorialiste politique) et François Patriat (Sénateur LREM).

Émilie Agnoux, co-présidente de « Place Publique », Marie Lebec, députée LREM des Yvelines, Erwan Le Noan, enseignant à Sciences Po, et Sébastien Soriano, directeur général de l'IGN, ont aussi participé à cette émission.

La première partie de l’émission concernait donc la polémique sur les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza alors qu’il finalisait le protocole sanitaire de la rentrée scolaire.

L'avenir des services publics était au coeur de la seconde partie de l’émission.

Public Sénat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !