Tchernobyl : un drone rapporte les images saisissantes d'une ville fantôme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Le 26 avril 1986, une quantité de substances radioactives 400 fois supérieure à celle de la bombe d'Hiroshima avait été relâchée dans l'atmosphère.

Carte postale

Tchernobyl : un drone rapporte les images saisissantes d'une ville fantôme

Le photographe Danny Cooke a recueilli ces images lors de la réalisation d'un documentaire dans la ville de Pripyat.

Près de trente ans après l'explosion du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, le photographe Danny Cooke a tourné des images de la ville déserte de Pripyat, grâce à un drone survolant la zone irradiée. Le photographe a recueilli ces images intitulées "Postcards from Pripyat, Chernobyl", alors qu'il préparait un documentaire sur la zone interdite d'accès autour de l'ancienne centrale nucléaire. Le 26 avril 1986, une quantité de substances radioactives 400 fois supérieure à celle de la bombe d'Hiroshima avait été relâchée dans l'atmosphère. 

Vu sur Gizmodo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !