Revoir le débat décisif de la primaire de la droite et du centre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

En live

Revoir le débat décisif de la primaire de la droite et du centre

Les deux candidats ont répondu aux questions des journalistes notamment sur leur programme économique.

C’était le dernier débat de la primaire de la droite et du centre, l’occasion d’abattre ses dernières cartes. Passé en quelques jours du statut de grand favori à celui de distancé, Alain Juppé a tenté de se montrer plus offensif que lors des précédents débats. François Fillon a lui défendu son programme, jugé par certains comme irréaliste et trop rigoureux. Si le ton est resté globalement courtois, les deux hommes se sont accrochés sur certains points, notamment sur la réforme du temps de travail et la fameuse diminution du nombre de fonctionnaires. Supprimer 500 000 fonctionnaires comme le dit François, ça n'est pas possible a notamment déclaré Alain Juppé.

Alors qu’elle avait fait polémique dès le début de semaine lorsqu’Alain Juppé a demandé à François Fillon de clarifier sa position sur l’avortement, la question de l’IVG a ressurgi. "Je serais devenu depuis quelques jours un conservateur moyenâgeux, devenu contre l’avortement…", a ironisé Fillon. "Dans mon livre, je dis aussi que jamais on ne touchera à l’IVG. Ma conscience, ça me regarde. Par ailleurs je suis un homme, donc ce n’est pas à moi de prendre une décision personnelle sur ce sujet". "Le maire de Bordeaux a répliqué : "Je pense que l'IVG est un droit fondamental. C'est un drame, pour la femme, pour le couple parfois".


 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !