Retrouvez l’intégralité du discours de Valérie Pécresse appelant ses électeurs à « renverser la table » d’ici le premier tour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran / YouTube
Valérie Pécresse a prononcé un nouveau discours ce dimanche 3 avril lors de son nouveau meeting de campagne à Paris.

Meeting LR

Retrouvez l’intégralité du discours de Valérie Pécresse appelant ses électeurs à « renverser la table » d’ici le premier tour

Valérie Pécresse était à la Porte de Versailles, à Paris, ce dimanche 3 avril, pour son nouveau meeting de campagne, à sept jours du premier tour de l’élection présidentielle.

Pour son dernier grand meeting parisien (un autre est prévu à Lyon jeudi), la candidate des Républicains a dénoncé le « scénario cynique » d’Emmanuel Macron qui « veut une nouvelle fois un face-à-face avec les extrêmes pour s’assurer de l’emporter au deuxième tour ». Valérie Pécresse s’est présentée lors de son discours de ce dimanche comme la seule candidate de droite. Elle a appelé les électeurs à « renverser la table » d’ici le premier tour de la présidentielle :

« Il nous reste une semaine pour convaincre, pour renverser la table » et « dimanche prochain, nous allons faire mentir tous ceux qui expliquent que l’élection est jouée », selon la candidate LR.

Se présentant comme la seule légataire de la droite face aux « faussaires », Valérie Pécresse a indiqué que le président-candidat LREM « ne porte pas une politique de droite ».

Ce meeting a été conçu pour « laver l’affront » du Zénith, le 13 février, qui lui avait valu denombreuses critiques :

« Vous m’avez vu trébucher, me relever, vous avez découvert ma résistance. Je ne lâche rien. Ce courage, je veux le mettre à votre service », a lancé Valérie Pécresse.

Le nom de Nicolas Sarkozy, grand absent de la campagne des Républicains, a été brièvement sifflé lors du meeting de Valérie Pécresse ce dimanche.

CNews - Ouest*France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !