Retraites : Edouard Philippe affirme être "prêt à discuter" des modalités de la "clause du grand-père" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Franceinfo

Réforme et dialogue

Retraites : Edouard Philippe affirme être "prêt à discuter" des modalités de la "clause du grand-père"

Edouard Philippe s'est exprimé sur le dossier des retraites à l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 27 novembre. Le Premier ministre se dit "plus que jamais déterminé" à mener la réforme des retraites. 

Le Premier ministre a toutefois affirmé être "prêt à discuter" des mécanismes de transition pour les 42 régimes existants. Il a affirmé son souhait d'éviter toute "brutalité".

Edouard Philippe s'est notamment confié sur la "clause du grand-père". Avec ce dispositif, les nouveaux actifs arrivant sur le marché du travail seraient les seuls concernés par la réforme, à partir de 2025.

La réforme doit permettre de fusionner les 42 régimes existants par un système à points universel.

"Le rapport du haut-commissaire aux retraites préconisait d'exclure ceux qui seront à moins de cinq ans de la retraite au moment du vote de la loi. S'il faut que la réforme s'applique à des personnes un peu plus éloignées de la retraite que ce qui était envisagé jusqu'ici, afin de prendre en compte les choix individuels faits par nos concitoyens, je suis prêt à en discuter avec les organisations syndicales."

Le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué que la concertation sur la réforme des retraites s'achèverait "le 9 ou le 10 décembre".

"On doit pouvoir trouver le bon curseur. Cela n'est pas encore décidé, mais j'ai la conviction qu'on doit pouvoir trouver la bonne solution ensemble."

Le gouvernement va devoir tenter d'apaiser la colère des syndicats avant la mobilisation du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites. 

 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !