Quand Nicolas Hulot se lâche : "C'est chiant du matin au soir d'être ministre !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

A bout de souffle ?

Quand Nicolas Hulot se lâche : "C'est chiant du matin au soir d'être ministre !"

"Vous ne voyez pas les changements profonds qu’on est en train d’opérer ?" a interrogé le ministre sur France Inter.

Invité de la matinale de France Inter, Nicolas Hulot a choisi l’option du parler vrai. Alors que la question de son épanouissement au sein du gouvernement lui est souvent posée, le ministre de la Transition écologique a confié, entre sincérité et pointe d’agacement : "Vous ne voyez pas les changements profonds qu’on est en train d’opérer ? On est train de changer d’approche, d’échelle. Je pense qu’il y a une mutation qui est en marche. Si ça n’avançait pas, pourquoi rester ? Ça n’a d’intérêt que si vous avez le sentiment de faire avancer les choses. Et j’ai ce sentiment et la conviction qu’on fait avancer les choses".

Sur son poste de ministre, Nicolas Hulot a indiqué : "Je suis là, non pas pour rester, pour exister. Je suis là pour faire. Même si parfois, évidemment, j'aimerais que ça avance plus vite". L’ancien animateur en a également profité pour lancer une pique à ses anciens camarades d’EEVL : En six mois, on a obtenu plus que la présence écologiste au gouvernement sur deux ans" a-t-il affirmé.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !