Quand la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie défendait l'huile de palme pour les laits infantiles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Youtube - Les Rencontres économiques d'Aix-en-Provence

Première polémique

Quand la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie défendait l'huile de palme pour les laits infantiles

Emmanuelle Wargon, qui vient de s'installer à Grenelle lors du remaniement, est mise en cause par une vidéo datant de juillet dernier.

Lors d'une table ronde des rencontre économiques d'Aix-en-Provence, qui se tenait à Aix le 7 juillet 2018, Emmanuelle Wargon intervenait en tant que directrice générale aux affaires publique pour le groupe Danone à cette table-ronde qui avait pour thème : "Quel principe de précaution dans un monde imprévisible ?". La conférence, filmée, a donné lieu à une première polémique, alors qu'Emmanuelle Wargon vient de prendre son poste de secrétaire d'Etat auprès de François de Rugy, à l'Ecologie. Voici son intervention, dans laquelle elle montre deux cas où la vision écologique peut être biaisée. La première est celle des OGM, mais c'est surtout sur la seconde, celle de l'huile de palme, que son intervention a provoqué des réactions : 

"L'huile de palme, on en a besoin pour les laits infantiles. C'est l'un des produits essentiels pour les laits infantiles. Pourtant, c'est un ingrédient qui fait l'objet de plus en plus de méfiance à la fois pour des raisons environnementales, à cause des ravages que ça peut causer dans certaines parties du Sud-Est asiatique, et aussi pour une certaine forme de défiance d'absence de naturalité, et pourtant l'huile de palme est le meilleur ingrédient pour les laits infantiles. Et donc on en a besoin et on est tout à fait capables d'expliquer pourquoi."

Elle voulait défendre une nécessité d'instruire le consommateur et le citoyen sur ces questions qu'elle juge plus complexe qu'il n'y parait, rappelant qu'il faut "balancer le risque avec le bénéfice, parce que sinon on a une vision tronquée du sujet. 

La vidéo a été relayée et a provoqué quelques réactions, comme celle de Yannick Jadot, tête de file d'EELV, qui y voyaut "un très mauvais signal pour l'écologie", domaine sur lequel le gouvernement est sur la selette depuis le départ de Nicolas Hulot en septembre. Le nouveau porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé de son côté q'Emmanuelle Wargon était  "désormais entièrement tournée vers les objectifs tenus par François de Rugy depuis sa nomination au gouvernement. Le combat contre l'huile de palme est un des objectifs calés par le gouvernement; c'est désormais sa feuille de route."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !