Quand François Ruffin demande à Emmanuel Macron de signer un chèque pour le CAC 40 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Petite pique

Quand François Ruffin demande à Emmanuel Macron de signer un chèque pour le CAC 40

"Je ne suis l'otage de personne, et je ne sers personne" a répliqué l'ancien ministre de l'Economie lors de L'Emission politique.

Emmanuel Macon participait jeu soir à l’Emission politique. Comme à chaque fois, un invité surprise était présent pour se confronter au responsable politique convié. Cet invité, c’était François Ruffin, figure du mouvement Nuit debout et candidat aux élections législatives dans la Somme. Le journaliste et réalisateur a d’abord critiqué me leader d’En Marche ! pour ne pas s’être exprimé sur le dossier de l’usine Whirlpool, à Amiens.

Il a ensuite attaqué le candidat sur son passé de banquier d’affaires. "Vous, c'est mon 'Mon ami c'est la finance'. "Si la finance était mon ami, je ne l’aurais pas quitté", a répliqué Macron. "Quel sera le montant du chèque adressé au CAC 40 avec votre programme ?", a ensuite a attaqué François Ruffin, en tendant à Emmanuel Macron un faux chèque en blanc à l'ordre du CAC 40.

Une "blague" qui n’a pas été du goût de l’ancien patron de Bercy. "Soyez gentil avec moi : je n'ai pas les mêmes combats que vous, mais j'ai mes combats et je suis aussi libre que vous", a-t-il répondu. "Et je n'ai pas de leçons de liberté à recevoir. Dans la vie, j'ai su dire non, je l'ai dit à plusieurs reprises, donc je ne suis l'otage de personne, et je ne sers personne. Je ne suis pas pour favoriser le CAC 40 mais pas non plus pour lui taper dessus".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !