Pays basque : Benjamin Griveaux a dialogué avec des gilets jaunes à Mouguerre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Sud-Ouest

Visite pimentée

Pays basque : Benjamin Griveaux a dialogué avec des gilets jaunes à Mouguerre

Le porte-parole du gouvernement a été accueilli ce jeudi par des gilets jaunes à Mouguerre. Une réunion publique est prévue dans la soirée à Saint-Jean-de-Luz.

Benajmin Griveaux a entamé une tournée au Pays basque ce jeudi. Le déplacement est axé sur la question du développement économique et de l'attractivité locale. Le porte-parole du gouvernement a visité l'entreprise Copelectronic au Centre européen de frêt de Mouguerre ce jeudi midi et devait se rendre au siège européen de Quiksilver cet après-midi à Saint-Jean-de-Luz. 

C'est à Mouguerre que Benjamin Griveaux a dialogué avec une dizaine de gilets jaunes. Il est venu spontanément les saluer. Face à la détresse et aux difficultés liées au pouvoir d'achat, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu'il souhaitait "que le travail puisse mieux payer". 

Cet échange "musclé" a duré une dizaine de minutes. 

Le comité d'accueil des gilets jaunes pourrait également dialoguer et interpeller une nouvelle fois le porte-parole du gouvernement lors de sa réunion publique, organisée ce soir dans le Pays basque à 19h15. Initialement prévue à Ascain, cette réunion a été déplacée à la dernière minute à Saint-Jean-de-Luz, dans la salle Duconténia. 

Benjamin Griveaux sera accompagné de Christelle Dubos, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé. 

L'exécutif tente donc de déminer la crise des gilets jaunes avant la nouvelle grande journée de mobilisation du samedi 1er décembre. Le Premier ministre Edouard Philippe va d'ailleurs recevoir des gilets jaunes à Matignon ce vendredi aux côtés de François de Rugy.  

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !