Paris : très lourd bilan dans un incendie rue Erlanger, "la piste criminelle privilégiée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Huffington Post

Terribles images

Paris : très lourd bilan dans un incendie rue Erlanger, "la piste criminelle privilégiée"

Un violent incendie a ravagé un immeuble d’habitation à Paris dans la nuit de lundi à mardi. Cet immeuble des années 1970, situé rue Erlanger dans le 16e arrondissement, compte huit étages. Les images de l’incendie sont effroyables. Le procureur de Paris Rémy Heitz, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et la maire de Paris Anne Hidalgo se sont rendus sur place. 

Le bilan est très lourd. Selon des précisions du procureur de Paris, huit personnes sont décédées et plus d'une trentaine de blessés ont été dénombrés. Un nouveau bilan "provisoire", peu avant onze heure, fait état de neuf morts. La découverte d'un dixième corps a été révélée vers 11h30.   

Selon les premiers éléments de l’enquête, une habitante de l'immeuble incendié dans la nuit de lundi à mardi a été interpellée à proximité du sinistre. Il s’agit d’une femme d’une quarantaine d’années ans qui habitait l’immeuble et qui souffrirait de problèmes psychiatriques. La piste d’un conflit de voisinage est également évoquée. 

La femme a été interpellée dans la nuit à proximité des lieux. Elle a été placée en garde à vue. Une enquête pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort" a été ouverte et confiée au 1er district de la police judiciaire.

Le bilan des victimes pourrait malheureusement s’alourdir. Les pompiers n’ont pas pu explorer l’ensemble des appartements impactés par le sinistre. 

Le feu a démarré vers une heure du matin. Les pompiers ont été mobilisés pendant plus de cinq heures dans le cadre de cette intervention. Ils ont procédé à de très nombreuses évacuations et ont sauvé de nombreuses vies. Certains pompiers ont été bléssés lors de cette intervention. Les secours évoquent une "scène d’une incroyable violence". Certains habitants se sont réfugiés sur les toits pour échapper aux flammes. Des bâtiments adjacents ont été évacués par mesure de précaution. 

Placée en garde à vue dès ce matin, la principale suspecte dans l'incendie qui a fait 10 morts, a été admise à l'issue d'un examen médical et d'un examen de comportement à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (IPPP). Sa garde à vue a été levée en fin de journée, selon des précisions du parquet.

Selon des informations de LCI, une querelle aurait éclaté entre un jeune pompier et sa voisine, la femme placée en garde à vue. Selon un témoin cité par LCI, la femme aurait menacé son voisin en disant : "Tu es pompier donc tu vas périr dans les flammes". 

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !