ONPC : Nicolas Dupont-Aignan se met à dos le plateau en parlant d'une "colonisation migratoire" que ne subit pas la "caste des beaux quartiers" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran du site du Dailymail

Violent

ONPC : Nicolas Dupont-Aignan se met à dos le plateau en parlant d'une "colonisation migratoire" que ne subit pas la "caste des beaux quartiers"

"Si j'avais été élu en 2017, j'aurai laissé s'installer les camps de migrants au jardin du Luxembourg, chez madame Angot", a lancé le président de Debout la France, provoquant la colère de tous les invités.

Nicolas Dupont-Aignan était ce samedi l'invité de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché, et a été à l'origine d'un des plus gros clashs de la saison en pointant du doigt une "caste" qui ne subit pas les effets de la crise migratoire.

(à partir de 23' sur la vidéo)

Après avoir déclaré que "notre pays est colonisé (...) économiquement, religieusement et migratoirement par les migrants qui arrivent sur notre sol" et que "nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde", il a estimé que la crise migratoire ne serait pas stoppée car "il y a des forces économiques qui ont besoin de ces migrants, de la manœuvre bon marché". Des propos qui ont déjà choqué les invités. Mais le pire était à venir.

L'homme politique a en effet déclaré que, s'il avait été élu en 2017, il aurait "laissé s'installer des camps de migrants au Jardin du Luxembourg chez Madame Angot". La polémiste a immédiatement rétorqué : "Mais arrêtez ! Qu'est-ce que vous en savez que j'habite au Jardin du Luxembourg ? C'est quoi ces préjugés ? Vous ne connaissez rien monsieur, vous fonctionnez par clichés, vous ne savez pas de quoi vous parle". Nicolas Dupont-Aignan a alors répondu qu'il visait "la petite caste", ce à quoi Jean Benguigui a immédiatement répondu : "cette petite caste vous emmerde".

"Il suffit d'attendre 25 minutes pour que votre vrai visage explose ! Ça fait du bien de vous voir tel que vous êtes vraiment ! Vous êtes pire que Madame Le Pen en fait !"

Le député de l'Essonne a alors évoqué un quartier difficile de sa circonscription, en opposition aux "beaux quartiers" où vivraient les invités et chroniqueurs d'On n'est pas couché. "Vous y vivez vous ? Non ? Ah tiens, vous non plus ! Alors taisez-vous vous aussi !" a fulminé Laurent Ruquier. "Vous croyez que je suis né où ? Que je viens d'où ? Dans un HLM, Monsieur ! (...) On sait d'où on vient et on oublie pas d'où on vient ! Alors, arrêtez de nous balancer que l'on fait partie d'une caste ou je ne sais quoi !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !