Nathalie Portman dénonce le "terrorisme sexuel" dans lequel elle a vécu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Chelsea Guglielmino / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Marche des femmes

Nathalie Portman dénonce le "terrorisme sexuel" dans lequel elle a vécu

L'actrice aujourd'hui âgée de 36 ans a dénoncé la sexualisation dont elle avait été victime à la diffusion du film Léon alors qu'elle n'avait que 13 ans

A la marche des femmes de ce samedi organisée à Los Angeles, l'actrice Nathalie Portman a dénoncé dans un discours la sexualisation dont elle a été victime à la sortie de film Léon de Luc Besson alors qu'elle n'avait que 13 ans à l'époque.

Dans son discours elle raconte l'épisode de la réception de sa "première lettre de fan". Effarée l' actrice raconte : « Toute excitée, j’ai ouvert ma première lettre de fan, et c’était un viol fantasmé qu’un homme m’avait écrit ». Les autres anecdotes font aussi froid dans le dos. « Un compte à rebours a commencé à la station de radio locale pour indiquer quand j’aurais 18 ans, le jour où il serait légal de coucher avec moi. Les critiques parlaient de mes seins naissants dans leurs articles »…

Un environnement de "terrorisme sexuel" dans lequel la jeune actrice s'est imposée de "contrôler son comportement" en refusant notamment des films comportant des "scènes de baiser".

Pour conclure, l'actrice explique que, par son comportement, elle avait voulu "sentir que mon corps était en sécurité, et que ma voix serait écoutée. À 13 ans, le message que portait notre culture était clair".

Lu sur CNN

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !