Municipales 2014 : Marine Le Pen juge "pitoyables" les propos du directeur du Festival d'Avignon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Reuters

Réaction

Municipales 2014 : Marine Le Pen juge "pitoyables" les propos du directeur du Festival d'Avignon

La présidente du FN était invitée sur France info ce mercredi matin.

"Si le Front National l'emporte au deuxième tour des municipales à Avignon, le festival n'aura "aucune autre solution que de partir". La phrase du directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py n'a visiblement pas été appréciée par Marine Le Pen. La présidente du FN, invité sur France Info a répondu vivement ce mercredi matin. 

"D'abord c'est pitoyable. Prendre la culture en otage c'est scandaleux. C'est très anti-démocratique. Et de surcroît, il s'accorde des pouvoirs qu'il n'a pas, monsieur Py. Il est nommé, c'est un salarié. Par conséquent, il n'est pas propriétaire du Festival d'Avignon. Le Festival d'Avignon appartient à tous les Français. Et donc s'il n'est pas content, il démissionne, un autre le remplacera et le Festival continuera de se développer. Les habitants auront une culture plus diverse, plus dynamique encore" a grondé Marine Le Pen.

Puis la présidente du FN a analysé la situation globale de son parti avant le second tour des élections municipales dimanche. "Nous pouvons gagner des villes, il faut que les électeurs le décident. Et notamment que les abstentionnistes qui peut-être ne croyaient pas à nos chances de victoire, pour certains, se mobilisent. Je pense qu'il y a des comportements qui ont été déshonorants pour la classe politique française entre ces deux tours" a-t-elle déclaré concluant que pour elle, "le front républicain est mort".

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !