Micro-cambriolage: quand une fourmi tente de dérober un diamant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Youtube - Choc Tube TV

Le casse du siècle

Micro-cambriolage: quand une fourmi tente de dérober un diamant

Le plus petit cambriolage du monde s'est joué dans le bureau d'un marchand de pierres-précieuses new-yorkais.

L'Arsène Lupin du jour mesure quelques millimètres. Dans un bureau d'un vendeur de pierres précieuses situé à New York, un petite fourmi bien malicieuse a tenté de subtiliser un petit diamant. Un des employés avait disposé un petit tas de petites pierres sur un buvard, attendant certainement de les examiner ou de les peser. C'est à ce moment que l'insecte s'est emparé d'un diamant, sous le regard médusé de l'employé, qui s'est empressé de filmer la scène. On y voit la fourmi se débattre avec ce tout petit diamant qui pour elle est un rocher bien plus gros à ses yeux. Et probablement bien plus lourd aussi. Ce qui n'est en rien surprennant, la fourmi étant capable de vrais exploits en la matière : elle peut en effet soulever jusqu'à cent fois sa masse. 

Mais cela n'explique pas pourquoi la fourmi s'est emparé de ce petit diamant. Certes, il arrive que les fourmis ramassent des objets pour construire leurs fourmillières - la sienne aurait eu une touche bling bling indéniable - mais la solution la plus envisageable serait que le diamant était recouvert d'une petite substance alimentaire, et qu'elle a été considérée comme mangeable. 

Enfin, on ne sait pas si le témoin de cette minuscule rapine a repris son bien, ou si au contraire il a laissé la fourmi avec son magot, ce qui ferait alors sans doute d'elle la fourmi la plus riche de tous les temps !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !