LR : Wauquiez s'exprime sur le tract "Pour que la France reste la France", qu'il "assume totalement" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Polémique

LR : Wauquiez s'exprime sur le tract "Pour que la France reste la France", qu'il "assume totalement"

"C'est une question que beaucoup de Français se posent: où en est l'identité de notre pays", a déclaré le président des Républicains.

Laurent Wauquiez a profité d'un weekend de mobilisation dans les fédérations LR pour s'adresser aux militants lors d'un live sur Facebook. Il est revenu sur l'affaire du tract "Pour que la France reste la France" qui fait polémique au sein du parti depuis plusieurs jours.

Ce tract, "je l’ai choisi moi-même, on l’a partagé avec notre équipe, et je l’assume totalement parce que je pense que c’est une question essentielle", a déclaré le président du parti. "Le débat politique est devenu tellement aseptisé qu'on a maintenant des politiques qui ne disent plus rien et qui sont complètement déconnectés de la réalité. J'ai été ahuri de voir que cette phrase a généré un débat, et même une polémique", a poursuivi le président d'Auvergne-Rhône-Alpes.

"C'est pourtant une question que beaucoup de Français se posent: où en est l'identité de notre pays? Est-ce qu'on va continuer à assister en silence au fait que notre pays change de nature ? Est-ce qu'on va continuer à accepter qu'une minorité dicte sa loi à la majorité ? Est-ce qu'on va laisser petit à petit notre pays se faire gangréner par les revendications de l'intégrisme islamiste ? Ces questions-là, je vois bien que les Français, ça les hante. Et ils ne sont pas racistes pour autant. Ils n'ont juste pas envie que leur pays change. Alors oui, je continuerai à le dire. Et je n'ai pas du tout l'intention de baisser pavillon sur cette question."

Vu sur le Huffpost

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !