Les Z'amours : crise d'hystérie d'une candidate contre son compagnon qui a mal répondu à une question | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Z'haine

Les Z'amours : crise d'hystérie d'une candidate contre son compagnon qui a mal répondu à une question

Tatiana a ensuite expliqué "On nous avait demandé de faire le show".

Mauvaise joueuse ! Une candidate n'a pas supporté que son compagnon se trompe de réponse sur le plateau du jeu télévisé Les Z'amours, dans l'émission du 29 septembre. C'est pourtant un jeu d'équipe, dans lequel le couple dois procéder main dans la main, pour donner la même réponse à des questions touchcant à leur vie commune.

La pression pesait sur les épaules d'Adrien, qui devait répondre juste à la dernière question pour espérer être sélectionné pour l'épreuve finale. Très nerveuse avait même que son petit copain n'ouvre la bouche, la jeune tatiana est mise à l'écart et éloignée de son compagnon par un Tex qui plaisante "allez faire un tour, ça va vous calmer"... Il ne croyait pas si bien dire !

AU moment où son compagnon ouvre la bouche pour répondre - a coté de la plaque - la candidate sort de ses gonds et le couvre d'insultes : "Mais putain, il est con ! Il est con !" s'exclame-t-elle. De quoi provoquer un fou rire général sur le plateau, et un gros buzz sur la toile...

Tatiana s'est ensuite expliquée pour Télé Loisirs, elle a ensuite expliqué "Les réactions, je m'en fous un peu", ajoutant qu'elle ne comprenait pas pourquoi cette séquence a fait le buzz :"Ce n'était pas vraiment de l'énervement. On nous avait demandé de faire le show. On était là pour s'amuser. C'était la question bonus... Puis, quel couple ne s'énerve pas dans la vie ?

Lu sur Pure People

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !