Les parents de Cherif Chekat témoignent : "Je l'aurais dénoncé à la police", affirme le père | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV

Témoignage

Les parents de Cherif Chekat témoignent : "Je l'aurais dénoncé à la police", affirme le père

Le père et la mère de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat qui a coûté la vie à quatre personnes à Strasbourg se sont confié à France 2, samedi 15 décembre.

A la sortie de leur garde à vue, les deux parents ont assuré à la journaliste qu'ils ne connaissaient rien des projets de leur fils. Rouadja Rouag, la mère de Cherif Chekatt, confie qu'elle était "choquée" quand elle a compris que son fils était l'auteur présumé de l'attentat.  "J'étais choquée, pas uniquement pour mon fils, mais surtout pour les victimes, les familles des gens qui sont morts. J'avais du mal à comprendre que c'était mon fils qui avait fait ça..."

Abdelkrim Chekatt, le père, précise s'être rendu de lui-même au commissariat quand il a réalisé que son fils était l'auteur de l'attentat. "Je n'étais pas sûr que c'était mon fils. J'avais des doutes" sur sa culpabilité, confie-t-il. "Je suis venu au commissariat de police pour dire aux policiers 'Si jamais vous avez localisé Chérif, vous me le dites et je vais le raisonner pour qu'il se rende'. Je lui aurais dit: 'Ne tire pas, c'est ton père.'"

 Le père de Cherif Chekatt explique l'avoir vu pour la dernière fois trois jours avant l'attentat. ."S'il avait parlé de ce projet-là, moi je l'aurais dénoncé à la police, comme ça il n'aurait tué personne et il ne se serait pas fait tuer", assure l'ancien chauffeur livreur. Lui même fiché S pour fondamentalisme islamiste, il explique avoir tenté de raisonner son fils, proche des thèses de l'Etat islamique : "Il disait que Daech combattait pour la juste cause, je lui ai répondu de laisser tomber, qu'il ne voyait pas les atrocités qu'ils commettent, les décapitations, les gens brûlés vifs..." 

Le père et la mère de Cherif Chekatt tiennent à présenter leurs condoléances aux familles des victimes de l'attentat de Strasbourg.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !