Les images des policiers qui jettent leurs menottes au sol en réaction aux annonces de Christophe Castaner | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran Huffington Post / Youtube

Colère

Les images des policiers qui jettent leurs menottes au sol en réaction aux annonces de Christophe Castaner

Christophe Castaner a reçu les syndicats de policiers ce jeudi, trois jours après un discours dans lequel il évoquait des "sanctions" en cas de "soupçons avérés" de propos ou actes racistes émanant de policiers. 

Selon le syndicat UNSA Police qui a communiqué à la sortie de sa réunion avec le Ministre de l'Intérieur, "Christophe Castaner a dit regretter ses récents propos sur la police".

Réagissant aux annonces de Christophe Castaner de ce début de semaine, des policiers ont décidé de déposer leurs menottes à terre ce jeudi 11 juin à 18h. Ces scènes se seraient déroulées à Nice, Saint-Etienne, Grenoble ou bien encore à Toulouse. Ils ont notamment répondu à l'appel du syndicat de police unité-SGP-FO. De nombreux policiers ont déposé leurs menottes au sol en protestation face aux propos de Christophe Castaner.

Cette défiance envers le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner de la part de certains membres des forces de l’ordre intervient après de nombreuses manifestations contre les "violences policières" et en hommage à George Floyd et Adama Traoré. 

Huffington Post - Youtube - CNews - JeanMarcMorandini.com

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

"Violences policières" : Christophe Castaner annonce la suspension des agents lors de soupçons avérés de racisme et précise que certaines méthodes d’interpellation seront abandonnéesViolences policières et lutte contre le racisme : retrouvez la conférence de presse de Christophe Castaner Christophe Castaner défend ses mesures et annonce qu’il ne sanctionnera pas les futures manifestations

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !