Les extravagantes funérailles d'un parrain de la mafia italienne embarrassent les autorités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Le parrain

Les extravagantes funérailles d'un parrain de la mafia italienne embarrassent les autorités

"J’ai conquis Rome, je vais désormais conquérir le paradis", pourrait-on lire devant l'église San Giovanni Bosco jeudi, lors des funérailles de Vittorio Casamonica.

La famille de Vittorio Casamonica n'a reculé devant aucune extravagance pour les funérailles de son patriarche, sobrement rebaptisé pour l'occasion "le roi de Rome". Carrosse antique tiré par six chevaux, pétales de roses largués par hélicoptère sur la musique du film Le Parrain, Rolls Royce à la sortie de l'église pour attendre le corps du parrain... Les images laissent songeur.

Elles ont en tout cas provoqué l'ire des autorités italiennes. Car Vittorio Casamonica, mort à 65 ans d'un cancer, était considéré comme le chef du clan du même nom, soupçonné d'être impliqué dans diverses fraudes, extorsions, trafic de drogue...

 le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, et le maire de Rome, Ignazio Marino, ont réclamé des explications au préfet. Celui-ci a pour l'instant évoqué "une faille dans le système". Rosy Bindi, présidente de la commission parlementaire antimafia, a jugé "inacceptable et préoccupant » que de telles funérailles aient pu se transformer en un « spectacle débridé du pouvoir de la mafia". 

 

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !