La « Porte de l'Enfer » bientôt refermée au Turkménistan ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Crédits Photo: Capture d'écran DR / France 24
L'impressionnant cratère au Turkménistan devrait être refermé.

Ressources précieuses

La « Porte de l'Enfer » bientôt refermée au Turkménistan ?

Le président turkmène a fait part de son intention d'éteindre les flammes qui surgissent depuis un demi-siècle des entrailles de la Terre sur un site au Turkménistan.

Le gaz qui s'échappe d’un cratère, situé dans le désert de Karakoum, est en combustion continue depuis 1971. Ce site, surnommé la « Porte de l'Enfer », est devenu la principale attraction touristique du Turkménistan, selon des informations d’Euronews.

Ce site est localisé non loin du village de Darvaza, à plus de 250 km au nord d'Achgabat, la capitale du pays. Ce trou est sur le point d'être refermé. Le président turkmène a fait part de son intention d'éteindre les flammes qui surgissent depuis un demi-siècle des entrailles du sol à cet endroit.

Le président du pays, Gourbangouly Berdymoukhamedov, considère que les flammes brûlant dans ce puits large de 70 mètres avaient « un effet négatif sur l'environnement et la santé des populations voisines » :

« Nous gâchons des ressources naturelles de grande valeur pour lesquelles nous pourrions recevoir des gains qui seraient utilisés pour accroître le bien-être de notre peuple ».

Ce site est visité chaque année par plusieurs dizaines de milliers de visiteurs et de curieux.

Euronews - France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !