La Chine nie avoir demandé à la Russie de retarder l'invasion en Ukraine jusqu'après les Jeux olympiques de Pékin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Crédits Photo: ALEXEI DRUZHININ / SPUTNIK / AFP
Le président russe Vladimir Poutine et le dirigeant chinois Xi Jinping posent pour une photo lors de leur rencontre à Pékin, le 4 février 2022.

Calendrier de l'opération militaire

La Chine nie avoir demandé à la Russie de retarder l'invasion en Ukraine jusqu'après les Jeux olympiques de Pékin

La Chine a démenti ce jeudi les informations du New York Times et de CNN selon lesquelles Pékin aurait demandé à la Russie de retarder son invasion de l'Ukraine afin d’attendre la fin des Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

La Chine a nié ce jeudi avoir demandé à la Russie de retarder l’invasion en Ukraine après les Jeux olympiques d’hiver de Pékin, qui se sont achevés le 20 février. L’offensive militaire russe a été lancée le jeudi 24 février.

La Chine a donc démenti les informations d’un rapport du renseignement selon lequel le régime de Xi Jinping aurait demandé à la Russie de retarder son invasion de l’Ukraine et d'attendre la fin des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, selon CNN.« Le rapport du New York Times est une fausse nouvelle. Ce genre de diversion est tout à fait méprisable », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin.

Le New York Times a rapporté mercredi que des responsables chinois avaient dit à de hauts responsables russes de ne pas envahir l’Ukraine avant la fin des Jeux olympiques d’hiver, citant de hauts responsables de l’administration du président américain Joe Biden ainsi qu’un responsable européen.

Le rapport indique que Pékin avait une certaine connaissance directe des plans ou des intentions de guerre de la Russie avant le début de l’invasion.

Depuis le début de l’offensive, Pékin a adopté une ligne prudente sur les actions de son proche allié en Ukraine. Le président russe Vladimir Poutine a été le premier dirigeant mondial à rencontrer Xi Jinping, à l’occasion des JO d’hiver, en près de deux ans et l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture de cet évènement sportif.

Boursorama - AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !