L'araignée "flic-flac" se déplace en sauts périlleux pour fuir ses prédateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Wikimedia Commons

Fuite extrême

L'araignée "flic-flac" se déplace en sauts périlleux pour fuir ses prédateurs

Cette technique a un coût énergétique "très important". Si l'araignée en abuse, elle meurt.

Cette araignée a de vrais talents acrobatiques. Afin d’avancer plus vite, Cebrennus rechenbergi, découverte dans le désert marocain, a développé une technique tout à fait particulière. Cette dernière a été surnommé "flic-flac" par les scientifiques, en référence à une figure de gymnastique.

Dans cette vidéo publiée par The New York Times, on voit l’animal s’appuyer sur ses pattes avant, effectuer une rotation en l’air, avant de retomber sur ses pattes arrière et recommencer. Si le spectacle peut être amusant, les scientifiques soulignent que l’araignée n’utilise cette technique extrême que quand elle doit fuir un prédateur. En effet, "son coût énergétique est très important. Si elle saute plus de cinq à dix fois par jour, elle meurt". Ne pas en abuser, donc.

Lu sur Europe1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !