Jean-Marc Ayrault sur France Info : retrouvez son interview en vidéo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Entretien

Jean-Marc Ayrault sur France Info : retrouvez son interview en vidéo

Le Premier ministre a voulu envoyer un message d'autorité à ceux qui le critiquent. "Je n'ai pas la main qui tremble" a-t-il dit notamment.

Jean-Marc Ayrault était l'invité de France Info ce vendredi matin. Le Premier ministre a balayé les thèmes d'actualité et a voulu défendre sa politique. Extraits.

Sur la réforme des rythmes scolaires ? "Je ne renonce pas à faire reculer l'échec scolaire. Nous écoutons les parents et les maires. On va aider certaines communes. Le bon sujet, ce sont les horaires de cours. En 2008, c'est passé de 4,5 jours à 4 jours. Tout le monde dit que ça ne marche pas. Le retour à 4,5 jours, c'est ça le coeur de la réforme. C'est ce qui compte car elle a été faite dans l'intérêt de l'enfant. Certaines communes ont la charge du péri-scolaire, il s'agit juste de permettre aux enfants d'avoir des activités supplémentaires. (...) Nous ne changeons pas les fondamentaux de la réforme, les maires ne décident pas des horaires des cours. Ils décident des activités péri-scolaires. Ce que je veux c'est que l'école de la République respecte sa promesse".

La hausse de la TVA ? "Il faut garder son sang froid et justifie la politique menée par son gouvernement par une nécessité d'agir pour redresser le pays. "Nous sommes depuis cinq ans à une croissance zéro [...]  c'est ça la situation dont j'ai hérité".

La situation de la France ? "On est en train de sortir de la crise. Les perspectives de croissance sont réelles en France et en Europe. La croissance sera plus forte encore en 2014 et en 2015. Les efforts ne seront pas vains, ils seront utiles". 

L'exaspération des Français à son égard ? "Dans les temps difficiles, les gens jugent leurs dirigeants sur leur capacité à garder le cap. Cela ne doit pas vous impressionner quand vous dirigez un pays. Je n'ai pas la main qui tremble".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !