Jean-Marc Ayrault : quand l'ancien Premier ministre fait son autocritique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters
Pour la première fois depuis son départ de Matignon, Jean-Marc Ayrault a fait par de ses regrets, lors de l'émission Vox Pop d'Arte dimanche 7 septembre.

Regrets

Jean-Marc Ayrault : quand l'ancien Premier ministre fait son autocritique

Pour la première fois depuis son départ de Matignon, Jean-Marc Ayrault a fait part de ses regrets, lors de l'émission Vox Pop d'Arte dimanche 7 septembre.

Depuis son départ de Matignon fin mars, les déclarations de Jean-Marc Ayrault se comptent sur les doigts de la main. Dimanche 7 septembre au soir sur Arte, il a pourtant évoqué pour la première fois ses regrets quant à la période où cours de laquelle il fut Premier ministre. "Je pense que la principale autocritique que je fais, elle concerne aussi le président de la République, c'est que nous n'avons pas assez décrit aux Français les difficultés du pays (...) la baisse du niveau de la capacité de la France, ça aurait donné plus de sens aux efforts" demandés, a déclaré l’ex-chef du gouvernement dans l'émission Vox Pop.

"Il faut dire la vérité sur l'état exact du pays, ça n'a pas été fait assez", a-t-il ajouté. "Les réformes, parfois, quand elles ne produisent pas de fruits, elles créent de la désillusion", a également indiqué le député de Loire-Atlantique, regrettant que "la politique nationale (se soit) éloignée des gens". Quand on lui demande de s’exprimer sur son successeur Manuel Valls, il répond qu’il est "trop tôt pour juger". "Ce n'est pas moi qui commencerai à le critiquer. Ce qui compte c'est le résultat, pour l'instant la situation est difficile".

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !