Jean-Luc Mélenchon précise dans une nouvelle vidéo qu'il n'est "en guerre ni contre les médias, ni contre la justice, ni contre la police" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

"Je fais le point"

Jean-Luc Mélenchon précise dans une nouvelle vidéo qu'il n'est "en guerre ni contre les médias, ni contre la justice, ni contre la police"

Le leader de la France insoumise a tenu à réagir en publiant une nouvelle vidéo après la tornade médiatique générée par les perquisitions de la semaine dernière.

Jean-Luc Mélenchon joue l'apaisement après le tourbillon médiatique, judiciaire et politique de la semaine dernière à l'occasion de la perquisition de son domicile et du siège de la France insoumise notamment. 

Le chef de file du parti a donc publié dans la soirée de lundi une nouvelle vidéo afin de s'exprimer une nouvelle fois après toute cette affaire ayant écorné son image et celle de sa formation politique. 

Jean-Luc Mélenchon a donc affirmé dans cette vidéo ce lundi que la France insoumise n'était en guerre "ni contre les médias, ni contre la justice, ni contre la police", mais qu'"une partie" de ces trois corporations était "en guerre" contre le parti de Jean-Luc Mélenchon.  

"Nous ne sommes pas en guerre, ni contre les médias, ni contre la justice, ni contre la police. Mais par contre il y a une partie de la justice, de la police et des médias qui est en guerre contre nous parque que le gouvernement a décidé de nous mener cette guerre incroyable que vous avez sous les yeux".

La rédaction de Mediapart a récemment évoqué une relation intime entre Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou. La directrice de campagne de la France insoumise lors des dernières élections présidentielles est soupçonnée, avec sa société Mediascop, d'avoir surfacturé ses prestations. 

Jean-Luc Mélenchon aborde ces sujets dans cette vidéo et dément fermement l'ensemble de ces accusations. 

"Tout cela n'est pas digne. Ce qu'on nous fait subir n'est pas digne, c'est de l'indignité voulue pour salir, pour faire craquer, pour abaisser les gens, les humilier autant qu'on peut parce que enfin, toute la caste hurle de joie. Nous n'avons jamais surfacturé. Ceux qui le disent sont des menteurs (...) Ils n'ont même pas fait le minimum du travail, c'est-à-dire comparer les factures sur les mêmes prestations. C'est très facile, il suffit de comparer les factures de Monsieur Macron, de Monsieur Hamon, de Monsieur Fillon et les miennes, et comme ça vous savez tout de suite combien valent les choses. Parce qu'il y a un prix du marché"".

Jean-Luc Mélenchon a donc souhaité clarifier la situation via cette nouvelle publication qui va encore une fois faire couler beaucoup d'encre.  

Vu sur Sud-Ouest

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Rébellion Mélenchon : la justice française abuse-t-elle de l’intimidation pour mener à bien ses enquêtes ? Factures de Mediascop pendant la campagne de Jean-Luc Mélenchon : les salariés sont amersJean-Luc Mélenchon dénonce "l'ignominie" de Mediapart qui révèle sa "relation intime" avec Sophia ChikirouL’après-Mélenchon : la France insoumise survivrait-elle à la mise au rancart de son gourou ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !