Inondations : faut-il suspendre les grèves ? Débat entre Jean-Sébastien Ferjou et Eric Decouty | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Duel

Inondations : faut-il suspendre les grèves ? Débat entre Jean-Sébastien Ferjou et Eric Decouty

Le directeur de la publication d'Atlantico et le directeur délégué de Marianne ont débattu de l'appel de Guillaume Pepy à cesser la grève de la SNCF.

Chaque vendredi soir à 23h35, Antoine Genton anime un débat face à face entre deux personnalités qui évoquent ensemble l'actualité du jour. Le 3 juin, il était question de l'appel de Guillaume Pepy, patron de la SNCF, qui souhaitait que le mouvement social soit suspendu en solidarité avec les sinistrés des inondations.

Eric Decouty, après avoir rappelé que la grève était suivie par 10-12% du personnel de la SNCF, a estimé que cet appel lui semblait "juste" et "du domaine de la responsabilité", mais que la CGT et Sud sont aujourd'hui dans un bras de fer qu'ils sont en train de gagner. "C'est peut-être simplement la tête de Guillaume Pépy qui est en train de se jouer", a-t-il estimé.

"Si vous avez envie de provoquer un maximum de pagaille pour avoir un pouvoir de nuisance, vous n'allez pas y renoncer parce que vous en avez un peu plus", a de son côté estimé Jean-Sébastien Ferjou, directeur d'Atlantico, qui ne "voit pas bien la logique" de l'argumentation de Guillaume Pépy. "Ce qui me choque plus, c'est que le gouvernement soit dans une logique de commentaire, pas d'action", a-t-il ajouté. Dans une situation "extrèmement compliquée", le gouvernement "pourrait agir" car le service minimum, "ce n'est pas que des mots".

Lu sur Itélé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !