La Hongrie la joue sexy pour son recensement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Capture / Dailymotion

Porte à porte

La Hongrie la joue sexy pour son recensement

Le Bureau central des statistiques (KSH) a diffusé une vidéo sur le web et les réseaux sociaux pour inciter la jeunesse hongroise à répondre au recensement en ligne.

Pour encourager les Hongrois à se servir du web afin de se recenser, le gouvernement hongrois a mis en ligne le 5 septembre dernier une vidéo montrant à quel point le recenseur peut toquer à la porte au mauvais moment. Dans cette vidéo, on découvre une jeune femme seins nus, vêtue simplement d'une petite culotte en dentelle rouge et bas noirs, un fouet à la main. "Ah, heu... Je vous dérange?" bafouille l'agent recenseur. Conscient de ne pas arriver au bon moment, le recenseur lui propose de remplir sa fiche de recensement sur internet.

En Hongrie, le déclin démographique inquiète les gouvernements depuis de nombreuses années, d'autant plus que le pays est passé depuis un an et demi sous le seuil symbolique des 10 millions d'habitants. En août dernier, la population hongroise était estimée à 9 968 000 habitants. 

Combien de Roms ?

Officiellement, il s'agit de convaincre la jeunesse hongroise de répondre au recensement en ligne. Un recensement qui devrait surtout permettre le comptage, pour ne pas dire le fichage, de la minorité rom, resté jusqu'à présent très approximatif.

Lors du recensement de 2001, seuls 190 000 Hongrois recensés avaient déclaré appartenir à la minorité rom. Or, selon plusieurs études menées durant les années 2000, on compterait en réalité entre 600 000 à 800 000 Roms en Hongrie. La très grande majorité d'entre eux auraient à l'époque été déclarés "Hongrois" par peur d'être discriminés. De plus, certains enquêteurs non-Roms n’avaient parfois même pas rendu visite à certains quartiers ghettoïsés habités par la minorité tzigane : ils avaient tout simplement rempli les questionnaires derrière leur bureau. Pour éviter que ce scénario se reproduise, un grand recrutement de Roms a été lancé pour renforcer les effectifs d'agents. Combien de Hongrois oseront-ils s’avouer Roms ? C'est la grande inconnue de ce recensement.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !