Guaino : "C'est une société de la suspicion qu'on nous prépare" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Dailymotion

Pas content

Guaino : "C'est une société de la suspicion qu'on nous prépare"

Le député UMP des Yvelines n'apprécie guère la loi sur la moralisation de la vie politique et l'obligation de transparence sur le patrimoine des ministres...

Le mouvement de fond ne lui plait pas. Henri Guaino, député UMP des Yvelines, se place en première ligne contre la loi sur la moralisation de la vie politique. "C'est une société de la suspicion qu'on nous prépare" a-t-il regretté sur le plateau des "4 Vérités" ce lundi matin sur France 2. Alors que les ministres ont jusqu'à ce 15 avril pour dévoiler leur patrimoine, ce que vient de faire la ministre déléguée aux personnes âgées Michèle Delaunay, Henri Guaino voit dans cette loi l'expression d'une "démagogie" : c'est "la maladie mortelle de la démocratie, de la République et des peuples libres".

Si le projet de loi est voté et le force donc à rendre public son patrimoine, Henri Guaino note qu'il hésitera grandement : "je respecterai la loi mais je me poserai la question de la poursuite de ma carrière politique" - menace qu'il avait déjà faite la semaine dernière.

Vu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !