Grosse colère de Patrick Balkany contre les socialistes qui "ont foutu le pays en l'air" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Showman

Grosse colère de Patrick Balkany contre les socialistes qui "ont foutu le pays en l'air"

Le député-maire UMP de Levallois s'est emporté lors d'un conseil municipal contre une élue "socialomarxiste" et les socialistes de manière générale, qui ont "foutu le pays en l'air ! En deux ans, trois ans !"

Le député-maire UMP de Levallois (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, a violemment pris à partie ses (rares dans la salle) opposants politiques, lors du dernier conseil municipal de sa ville.

Avec sans doute une volonté de "faire le show" devant les caméras de Complément d'enquête et du Petit Journal, il s'en est d'abord pris à la  "socialomarxiste" Anne-Eugénie Faure. Elle a, selon lui, "décidé de ne rien comprendre depuis qu'elle est gamine". "Elle est so-ci-a-liste", a t-il insisté, ce qui chez lui signifie que : "vous la mettez dans le désert, vous la laissez deux ans, et il n'y aura plus de sable".

"Vous mettez un socialiste 70 ans dans une commune et là... On a l'impression que la guerre est passée", a-t-il poursuivi, faisant une comparaison avec "le Liban après le bombardement".

Après avoir comparé la conseillère municipale à "une élue de la RDA", Patrick Balkany élargit sa charge à l'ensemble du Parti socialiste : "vivement le changement ! Vivement dans deux ans, qu'on ne vous voit plus ! J'en ai marre ! Vous avez foutu le pays en l'air ! En deux ans, trois ans ! Alors maintenant, ça suffit ! Ça suffit ! Les Français ne veulent plus vous entendre, ne veulent plus vous voir ! Vous n'existez plus dans le paysage politique ! Seuls quelques journalistes, quelques petites télévisions du service public, de Canal +, sont encore là pour vous soutenir, mais ils disparaîtront avec vous".

Vu dans l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !