Grève à la SNCF : les promesses de Guillaume Pepy sur les indemnisations et son point de vue sur le conflit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

"Je vous ai compris"

Grève à la SNCF : les promesses de Guillaume Pepy sur les indemnisations et son point de vue sur le conflit

Le président du directoire de la SNCF, Guillaume Pepy, était l'invité ce lundi 7 mai du 19/20 sur France 3. Il s'est confié sur le mouvement de grève, l'attitude des syndicats et a fait des révélations importantes sur les indemnisations pour les usagers.

Guillaume Pepy était sur le plateau du 19/20 sur France 3 en ce lundi 7 mai. Sa prise de parole était attendue après la journée marathon du Premier ministre Edouard Philippe et de la ministre des Transports Elisabeth Borne dans le cadre de leurs réunions avec les différentes organisations syndicales et les dirigeants de la SNCF.  

Le président du directoire de la compagnie ferroviaire française s'est largement exprimé sur le mouvement de grève et sur l'attitude des syndicats sur les antennes de France 3. Beaucoup de sujets ont été abordés durant cet entretien de près de sept minutes. 
"Les Français en ont assez, ils comprennent de moins en moins cette grève. Personne ne pense que l'on peut retirer la réforme. (...) On est plutôt dans le déni de la réalité. (...) La grève n'a que trop duré". 
Le mouvement de grève perlée se poursuit ce mardi avec trois TGV sur 5 annoncés et 3 Intercités sur 10 en circulation pour la journée charnière du 8 mai dans cette semaine scindée avec deux jours fériés. Concernant le réseau régional, un TER sur deux et 7 Transilien sur 10 sont prévus pour la journée de mardi.
Guillaume Pepy a surtout tenu à rassurer les usagers de la SNCF lors de cette prise de parole sur France 3. Il a ainsi promis une "forte" indemnisation des usagers en région parisienne et un abonnement TER "à moitié prix" hors Île-de-France, suite aux perturbations liées à la grève perlée des cheminots. 
L'homme à la tête de la SNCF a assuré que les abonnements TER seraient "à moitié prix" au mois de juin, et que "tous les billets" pour des TGV seraient "échangeables et remboursables", même s'ils sont "ni échangeables, ni remboursables" au moment de l'achat.
Le PDG de la SNCF a promis qu'il y aurait "plus de compensation financière en région parisienne". Les différentes modalités de ces rétributions et ces nouveaux éléments seront dévoilés après une réunion prévue pour le 17 mai.
Les principaux syndicats de la SNCF doivent se réunir ce mercredi 9 mai afin de décider de l'avenir du mouvement. La possibilité d'une action de grande ampleur avec une journée "sans cheminots" est notamment évoquée pour le 14 mai prochain. Certains syndicats ont également orchestré ces derniers jours des actions coups de poing. Sud-Rail a manifesté et a tenté de pénétrer dans trois gares parisiennes ce lundi 7 mai. Des cheminots grévistes ont également récemment occupé le siège parisien de La République En Marche. 
Lu sur France Info

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Crise à Air France et à la SNCF : les entreprises publiques peuvent-elles encore négocier avec leurs partenaires sociaux?Les organisations syndicales de la SNCF vont poursuivre le mouvement de grève après leurs échanges avec Edouard Philippe Grève SNCF : Des cheminots de SUD-Rail tentent une opération coup de poing à la gare MontparnasseRéforme de la SNCF : Selon Edouard Philippe le texte "ne changera pas fondamentalement" mais "peut être encore finalisé"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !