Grèce : une mosaïque exceptionnelle découverte dans le tombeau d'Amphipolis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Si la partie centrale de la mosaïque est manquante, les archéologues ont facilement identifié la scène représentée.

Puzzle

Grèce : une mosaïque exceptionnelle découverte dans le tombeau d'Amphipolis

Selon les archéologues, cette fresque pourrait dater du dernier quart du 4e siècle avant notre ère.

Aurait-on retrouvé la tombe de la mère d'Alexandre le Grand ? C'est l'une des hypothèses envisagées suite à la découverte d'un sol en mosaïque dans le tombeau d'Amphipolis, au nord de le Grèce.

Celui-ci représente un char tiré par deux chevaux blancs et conduit par un homme barbu portant une couronne de lauriers : celui-ci pourrait être Hermès, selon des experts du ministère grec de la Culture. L'autre homme, toutefois, reste mystérieux : "La représentation suggère pour moi qu'il s'agit de Philip II", le père d'Alexandre le Grand, note l'archéologue Dorothy King auprès de Discovery News.

Selon les archéologues, cette fresque pourrait dater du dernier quart du 4e siècle avant notre ère. Le site datant d'Alexandre le Grand a déjà permis aux archéologues de réaliser plusieurs découvertes importantes depuis son identification au mois d'août : deux sphinx et deux cariatides (sculptures de femmes) avaient pu être dégagés au cours des dernières semaines.

Cette découverte relance en tout cas les conjectures sur le tombeau en lui-même : on sait d'ores et déjà qu'il n'était pas destiné à Alexandre le Grand lui-même, mais l'hypothèse qui est désormais relancée est celle de sa mère, Olympias.

lu sur Gentside

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !