General Electric : Jean-Luc Mélenchon décide de porter un Gilet jaune en soutien aux salariés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV

Plan social

General Electric : Jean-Luc Mélenchon décide de porter un Gilet jaune en soutien aux salariés

Jean-Luc Mélenchon était présent lors de la manifestation des salariés de l'usine General Electric à Belfort ce samedi. Comme certains manifestants, Jean-Luc Mélenchon a décidé de porter un Gilet jaune en soutien aux salariés menacés par un vaste plan social. 

Ce geste symbolique s'est déroulé à l'occasion de l'acte 32 du mouvement. 

Seuls Jean-Lassalle et Laurent Wauquiez ont porté le Gilet jaune avant Jean-Luc Mélenchon. 

Des centaines de syndicalistes, des élus et des salariés se sont réunis à Belfort ce samedi 22 juin contre le plan social annoncé par General Electric. C’est au cœur de cette foule que Jean-Luc Mélenchon a décidé de porter ce Gilet jaune. Les images ont été captées par BFMTV

Jean-Luc Mélenchon a lui même remercié sur Twitter le salarié qui lui avait offert son gilet :

"Merci au Gilet Jaune qui m’a offert son gilet à Belfort lors de la marche de soutien aux salariés de General Electric (ex-Alstom)".

Quelques minutes auparavant, Jean-Luc Mélenchon avait pointé le "pacte de corruption" dénoncé par le député Les Républicains Olivier Marleix. Il avait saisi en janvier la justice pour qu’elle enquête sur les circonstances de la vente du pôle énergie d’Alstom à l’américain General Electric en 2014.

Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé ce samedi à Belfort : 

"Les conditions dans lesquelles s’est faite la vente d’Alstom à General Electric (…) donnent à penser, c’est quand même très curieux. Tout cela s’est passé sous l’autorité maintenant lointaine de François Hollande mais Emmanuel Macron avait déjà des responsabilités (…) et maintenant la chaîne de commandement dans cette entreprise est faite de proches de monsieur Macron, donc là il y a un grave soupçon”.

Les salariés de General Electric ont empêché à deux reprises cette semaine la tenue de la première réunion d’information sur le plan social. Plus d’un millier de suppressions de postes sont prévues en France, essentiellement à Belfort.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !