Élu président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni s'exprime... en langue corse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Paroles

Élu président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni s'exprime... en langue corse

Le dirigeant nationaliste a indiqué ce mardi vouloir parler à "une France digne de respect".

De suspense, il n'y avait pas. De surprises, il n'y en a donc pas eu. Conséquence du vote de décembre dernier, Jean-Guy Talamoni a été élu ce mardi, à Ajaccio, président de l'Assemblée de la nouvelle collectivité territoriale unique de Corse, avec 40 voix sur 63. Après avoir été longuement applaudi, il a entamé un discours… en langue corse.  

"Dans les discussions à venir, nous voulons parler à la France de Victor Schoelcher, de Pierre Mendès France et de Michel Rocard. Une France digne de respect et pourquoi pas le dire, d’amitié. Mais l’amitié n’a rien à voir avec l’allégeance" a-t-il jugé. Avant de poursuivre :"L’amitié se construit dans un rapport d’égale dignité. Le droit de choisir notre destin et le droit au bonheur sont indissolublement liés. C’est la raison pour laquelle nous n’accepterons jamais de renoncer ni à l’un, ni à l’autre, car aucun peuple ne saurait être conduit à faire le deuil de son bonheur".

L'objectif des nationalistes corses est de mettre sur les rails véritable statut d'autonomie dans les trois ans avant une mise en oeuvre effective dans les 10 ans.

Lu sur L'Opinion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !