Eglantine Eméyé : voir son témoignage poignant à propos de son fils autiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture écran

Emouvant

Eglantine Eméyé : voir son témoignage poignant à propos de son fils autiste

Invitée dans l'émission Salut les terriens !, ce samedi, l’animatrice est venue parler de son documentaire « Mon fils, un si long combat ».

Dans la mémoire collective, Eglantine Eméyé c’est un sourire et une beauté à faire chavirer n’importe quel homme. Mais l’ancienne Miss Météo de Canal + en 1999 mène en secret un terrible combat : elle a un fils autiste et polyhandicapé. Une bataille qu'elle a décidé de mettre en images dans un documentaire intitulé « Mon fils, un si long combat ». Invitée dans l'émission Salut les terriens ! de Thierry Ardisson ce samedi, l’animatrice a livré un témoignage particulièrement émouvant.

Eglantine Eméyé explique que sa vie a basculé à la naissance de son deuxième fils, Samy, en 2005, victime d'une apnée respiratoire quelques heures après l’accouchement. "Je croyais qu'il dormait dans la couveuse et il a fallu le réanimer, le ballonner comme aux urgences", raconte Elgantine Eméyé. Les soucis ne s’arrêtent pas là. Trois mois après la naissance de Samy, la jeune femme s'inquiète : "C'était une poupée, une chiffe molle, la tête pendait. Il n'y avait rien, aucun tonus." Si au début les médecins lui disent de ne pas s'inquiéter, après sept mois, elle se rend chez un pédiatre qui lui explique que Samy est dans un état épileptique permanent. "Entre chaque crise, il se passe juste quelques secondes", assure sa maman.

Les neurologues découvrent ensuite que son fils a fait un AVC et qu'il est hémiplégique du côté gauche. Après un an de traitement, un autre diagnostique tombe, Samy est autiste. Il passe des nuits à se frapper malgré les tentatives de sa maman pour le calmer. "J'ai conçu une camisole de force adaptée à lui car je n'en pouvais plus", témoigne la mère courage. "J'ai eu des nuits tellement violentes avec lui que j'ai fini par faire une crise de nerfs et le frapper. J'ai laissé un message à un pédopsychiatre où je lui ai dit qu'il fallait faire quelque chose car je vais le jeter par la fenêtre et moi avec." Bouleversant.

A voir à partir de 4 min 39

vu sur Canal Plus

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !