La droite quitte l’Assemblée nationale pour soutenir Guéant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Point Godwin

La droite quitte l’Assemblée nationale pour soutenir Guéant

Les députés ont protesté contre une question de l’opposition assimilant les propos du ministre et le nazisme.
Vous devez installer Flash pour voir ce contenu.

Coup de chaud à l’Assemblée nationale ce mardi après-midi. A son origine, le député radical de gauche de Martinique, Serge Letchimy qui, lors de la séance de questions au gouvernement est intervenu pour dénoncer les propos de Claude Guéant sur les civilisations.

"Vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial" a affirmé Serge Letchimy, demandant à Claude Guéant si "le régime nazi, si soucieux de purification ethnique", était selon lui une "civilisation". Sur ces propos, la grogne et les protestations des députés de la majorité se transforment en mouvement général : tous se lèvent et quittent l’hémicycle.

Claude Guéant est au cœur d’une nouvelle polémique depuis dimanche, après qu’il a estimé que "toutes les civilisation ne se valent pas" et que "celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique".  Pour Serge Letchimy, les propos de Claude Guéant ne sont "pas un dérapage, c’est une constante parfaitement volontaire", et s’assimilent à "un état d’esprit et presque une croisade"

François FIllon a demandé "responsables de l'opposition" de "condamner" les propos de Serge LetchimyInterrogé par LCP après la suspension de la séance, le député s'est expliqué sur ses propos. Il a refusé de s'excuser, jugeant qu'"un processus est engagé depuis un moment, avec le discours de Dakar, pour dire qu'il y a des civilisations supérieures et inférieures". 


Vu sur LCP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !