Dégradation de la note de la France : Moscovici n'a pas toujours relativisé... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Reuters

Souviens-toi

Dégradation de la note de la France : Moscovici n'a pas toujours relativisé...

Le ministre était l'invité de France Info ce vendredi. Son discours tranche avec celui qu'il tenait en janvier 2012, lorsqu'il n'était pas au pouvoir...

8 novembre 2013 : Standard & Poor's dégrade la note de la France. Réaction de Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances. "Je prends cela avec d'autant plus de sérénité que l'agence affiche désormais des perspectives stables. La stabilité de la France est reconnue. Selon lui, la France est un pays solide et les investisseurs peuvent faire confiance à la France. J'ai toute confiance dans le fait que les investissements auront confiance dans la stabilité de la France" a indiqué le ministre.

Janvier 2012 : Pierre Moscovici n'est pas ministres. Il tance la politique menée par Nicolas Sarkozy. "C'est la politique de Sarkozy qui est sanctionnée, c'est la politique de Fillon qui être sanctionnée c'est un échec, un constat d'échec qui je le crois doit être définitif.Pourquoi continuez avec eux dès lors que l'on a à la fois une injustice sociale considérable, une inefficacité économique majeure et une irresponsabilité budgétaire énorme" dit le socialiste.

Un discours qui tranche avec ce qu'il affirme aujourd'hui. Les temps changent...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !