Coupe du monde 2014 : la police tire grenade et gaz lacrymogènes sur des manifestants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: REUTERS/Lunae Parracho

Débordements

Coupe du monde 2014 : la police tire grenade et gaz lacrymogènes sur des manifestants

La compétition débute dans quelques heures seulement et les affrontements entre forces de l'ordre et opposants n'ont donc toujours pas cessé.

L'excitation est à son comble aux quatre coins de la planète. Dans une poignée d'heures seulement aura lieu la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football. Mais cette 20ème édition du Mondial se déroule dans une ambiance tendue. En effet, depuis un an, au Brésil des voix s'élèvent contre l'organisation de cette compétition. Ce jeudi, l'opposition n'a pas faiblie et de nouveaux affrontements ont donc eu lieu aux abords du stade Arena Corinthians à Sao Paulo là même où se déroulera le premier match entre le Brésil et la Croatie. 

Près de 200 personnes se sont retrouvées non loin du stade  et se sont rassemblées derrière une banderole rouge où il était écrit : "Si nous n'avons pas de droits, il n'y aura pas de coupe". Ils ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes et autres grenades par la police. Selon l'agence Reuters citant des médias brésiliens, l'un d'eux au moins a été interpellé et un journaliste de CNN couvrant la manifestation a été blessé.

 
lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !