Coupe du monde 2014 : des pointeurs laser ont-ils modifié le cours d'Algérie-Russie ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Coupe du monde 2014 : des pointeurs laser ont-ils modifié le cours d'Algérie-Russie ?

Optic 2000

Coupe du monde 2014 : des pointeurs laser ont-ils modifié le cours d'Algérie-Russie ?

Sur l'unique but algérien (qui qualifie l'Algérie pour les 8e de finale et élimine la Russie), le gardien russe a été visé par des pointeurs laser qui ont déclenché la furie du sélectionneur russe.

Il n'y a pas que les grosses cylindrées européennes (Italie, Portugal, Espagne, Angleterre...) qui se sont égarées durant cette Coupe du monde brésilienne : il y a aussi l'arbitrage. De nombreuses affaires ont en effet émaillé cette phase de poules, changeant le cours de pas mal de rencontres et de destins nationaux - comme, par exemple, ceux de la Bosnie et de la Croatie.

La Russie s'est rajoutée à cette liste de manière litigieuse : son sélectionneur Fabio Capello note ainsi que "si je dois me plaindre de quelque chose, c'est du traitement des arbitres pendant toute cette Coupe du monde, je me suis tu mais maintenant c'est terminé". En cause ? Le but égalisateur algérien sur Algérie-Russie. Sur un corner, on voit nettement le gardien russe Igor Akinfeev visé par des pointeurs laser... avant d'encaisser un but sur cette même action.

La polémique gronde déjà, mais ce même gardien avait déjà fait parler de lui dans cette Coupe du monde... pour avoir encaissé le premier but-casquette de ce Mondial, à l'occasion d'une interception totalement ratée :

Sur ce corner, sa sortie aérienne pas forcément réussie a conduit à l'égalisation - et à la qualification - de l'Algérie (qui affrontera l'Allemagne en 8e de finale puis, potentiellement, le vainqueur de France-Nigeria en quarts), et ce malgré ses nombreux arrêts réalisés durant la première heure de jeu. "Si on fait la moindre erreur on le paie cash" note, fataliste, Fabio Capello.

A noter, enfin, que les pointeurs laser sur les terrains de football sont apparus bien avant la Coupe du monde - exemple avec ce coup-franc difficilement tiré par Lionel Messi (Barcelone) en 2011 :

Vu sur l'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !